SATAN

Ange de Lumière ou Prince des Ténèbres



Ange ou démon ?
Personnage mythique ou réel ?
Il est difficile de faire le tri entre tout ce qui se raconte sur lui, ou se fait en son nom.
Est-ce une invention religieuse qui justifie le mal et qui tire sa substance de ce qu'il y a de mauvais en l'homme ?
Est-il une entité spirituellement bonne ou un être malfaisant ?

SA NATURE

Pourtant, il est possible d'y voir plus clair. Un livre, la Bible, ne laisse pas ses lecteurs dans l'ignorance quant aux origines, la nature, les desseins et le champ d'activité de ce personnage.
Du livre de la Genèse, dans le jardin d'Eden où il est personnifié par le serpent, à celui de l'Apocalypse où il est appelé "la bête, le serpent ancien, le dragon," il y apparaît à travers diverses circonstances et sous plusieurs noms.
Sa véritable nature et son caractère nous y sont dévoilés par les noms, les titres et les nombreux qualificatifs qui lui sont donnés :

- Lucifer est son nom originel, il signifie porteur de lumière,
- Satan exprime littéralement l'adversaire,
- Diable est synonyme de diffamateur,
- Apollyon dans le grec est traduit par destructeur,
- Mammon personnifie la richesse,
- Bélial veut dire iniquité.
- Il est qualifié de malin, tentateur, séducteur, accusateur des frères.
- Dès le commencement, il inspire le meurtre, le doute et le mensonge, il est père du mensonge et meurtrier.
- Il est comparé à un lion rugissant, un homme fort, un chasseur, un loup ravisseur en vêtements de brebis.
- Il est prince et dieu de ce monde, prince de la puissance de l'air, le dieu de ce siècle capable d'aveugler tout homme et de se présenter à lui en "ange de lumière".

Voilà des appellations qui ne laissent aucun doute sur ce qu'il est réellement.
C'est la mythologie païenne et l'imagerie populaire qui le décrivent comme un être hideux, cornu et fourchu.
Son origine nous est révélée dans les livres des prophètes Esaïe et Ezéchiel où il nous y est dépeint comme un ange des plus glorieux, le chérubin protecteur. Il avait "le sceau de la perfection, plein de sagesse, parfait en beauté, intègre dans ses voies, marchant au milieu des pierres étincelantes sur la sainte montagne de Dieu" (Ezé 28:14). Il est immortel et non pas éternel, car il n'est qu'une créature.
Sa chute nous est expliquée : "Par la grandeur de son commerce, il a été rempli de violence et il a péché, son coeur s'est élevé à cause de sa beauté; il a corrompu sa sagesse par son éclat"(Ezé 28:5 ), son orgueil l'a poussé à vouloir devenir semblable à Dieu. Sa haine s'est portée sur l'homme la créature à l'image de Dieu.

Les conséquences en furent son rejet de la présence de Dieu : "Ton cœur s‘est élevé à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois." (Ezé 28:17 ), sa défaite par le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ sur la croix : "Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix" (Col 2:15). Et sa fuite devant la résistance des chrétiens qui croient à ce qui leur est dit : "Soumettez–vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous." (Jac 4:7).

Ces puissances de ténèbres cherchent à détourner l'être humain de la réalité Biblique, à savoir que l'homme doit tout attendre et tout recevoir de Dieu, "qui crée en nous le vouloir et le faire" (Phi 2:13), "de qui vient notre capacité" (2 Cor 3:5), "de qui nous recevons la vie, le mouvement et l'être" (Act 17:28), "duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre" (Eph 3:15 ), et "qui a le pouvoir de s'assujettir toutes choses" (Phi 3:21).

LA VICTOIRE

Que peut-on faire devant une telle puissance ? Rien, car "pour les incrédules, le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Evangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu" (2 Cor 4:4).
Il n'y a qu'une seule possibilité d'en réchapper, passer par la porte étroite et le chemin resserré qui mènent à la vie éternelle et que Dieu a mis devant chacun de nous : "Jésus-Christ", que les Evangiles nous présentent comme étant "la porte des brebis" (Jean 10:7 ), "le chemin, la vérité et la vie" (Jean 14:6), "le seul nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés" Act 4:12), "le seul médiateur entre Dieu et les hommes" (1 Tim 2:5).

Satan, prince d'un royaume d'illusion et de mensonge, apporte avec haine et violence, la maladie, la mort et l'esclavage du péché. Mais il a été vaincu par le sacrifice de Jésus-Christ, roi d'un royaume éternel, qui apporte par l'Esprit-Saint, dans l'amour parfait et la liberté, la sainteté, la guérison et la résurrection.
Jésus-Christ, l'a dépouillé de tous ses pouvoirs. La seule possibilité qu'il ait d'agir encore, c'est le pouvoir que lui accorde les ignorants ou ceux qui refusent d'obéir à la vérité, "car il rôde comme un lion rugissant cherchant qui il dévorera" (1 Pie 5:8 ). Mais le plus petit chrétien peut sans crainte, "par le bouclier de la foi éteindre tous les traits enflammés du malin" Eph 6:16).

Il est dans l'irrémédiable attente de la ruine éternelle que Dieu lui réserve, "il sera jeté dans l'étang ardent de feu et de souffre où sont la bête et le faux prophète" (Apo 19:20), ainsi qu'aux anges déchus et à "ceux qui ne connaissent pas Dieu et qui n'obéissent pas à l'Evangile de notre Seigneur Jésus-Christ" (2 Thé 1:8  - 1 Pie 4:17 - Apo 21:8).

Il est sous l'entier contrôle de la souveraineté de Dieu, même s'il est utilisé comme instrument par Dieu. Ce n'est pas sa haine qui le pousse a agir, mais c'est la seule volonté de Dieu qui lui permet d'agir. Sa présence ne sert qu'à émonder les chrétiens, les perfectionner et les rendre inébranlable dans l'exercice de l'autorité que Dieu communique à son Eglise, selon les promesses de l'Ecriture :
"Je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, sur toute la puissance de l'ennemi et rien ne pourra vous nuire" (Luc 10:19 ).
"En mon nom, ils chasseront les démons... ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris" (Marc 16:17).

La recherche de la bénédiction à tout prix, au lieu de la recherche du Dieu des bénédictions leur ouvre une porte dans le cœur. La bénédiction de Dieu dépend de sa seule grâce miséricordieuse et non d'un rituel quelconque. En dehors de la présence des ministères donnés par Dieu à son Eglise, la liberté est laissée aux serviteurs de Satan qui peuvent très bien se présenter avec des vêtements de brebis ou même paraître comme des anges de lumière. Ou simplement leurrer et égarer des chrétiens probablement sincères mais certainement mal enseignés et mal préparés à ce combat.

La Bible cite divers esprits sataniques :
- méchants, impurs, mauvais, qui rendent muet, infirme, malade, qui agitent, tourmentent, aveuglent, égarent.

Ils ne peuvent prendre possession d'un chrétien qui marche humblement dans la sainteté. La Bible affirme que ceux qui sont nés de Dieu ne pèchent pas, qu'ils se gardent eux-mêmes et que le malin ne les touchent pas.
Pas la peine de leur attribuer comme pouvoir ce qui n'est que manifestation de la faiblesse de l'esprit humain : "Abattu, triste, desséché, assoupi, timide, faible".

Ni de leur accorder comme puissance ce que la bible nomme le fruit de la chair avec ses manifestations : "dispute, colère, jalousie, division, adultère, calomnie, accusation, animosité et excès de toutes sortes".
Ils ne peuvent se servir que des passions qui nous dominent et que la Bible appelle "la loi du péché" (Romains 7:23à25), et qui est libre de cette influence ?

Ils favorisent la capacité que possède tout être humain d'entrer en contact avec les deux parties du monde spirituel, (soit celui de l'Esprit de Dieu, soit celui des esprits démoniaques) pour répandre une philosophie athéiste et une religion humaniste. Toutes ces erreurs doctrinales sont évidentes pour quiconque se laisse enseigner, convaincre et corriger par l'Ecriture Sainte.

Cette doctrine satanique emprunte à toutes les religions, y compris à celles qui se réclament de la Bible (Satan s'en est servi lors de la tentation de Jésus-Christ au désert). Elle vise à faire croire à l'homme, que par ses sentiments et ses capacités, il est l'artisan et le point de départ de sa rédemption. Cette intoxication intello-spirituelle est véhiculée par tous les supports médiatiques possibles.
Elle nie ou dénature un ou plusieurs des points essentiels du message Biblique :

1°- La trinité de Dieu (Père, Fils, Esprit-Saint).
2°- L'origine Divine de la création et de l'humanité.
3°- L'incapacité dans laquelle se trouve l'homme à pourvoir à son propre salut.
4°- La nature parfaitement divine et humaine à la fois de Jésus-Christ.
5°- Son sacrifice expiatoire sur la croix à la place de l'homme, sa résurrection et son ascension aux cieux.
6°- Sa présence effective et agissante dans le cœur du chrétien par l'effusion de l'Esprit-Saint.
7°- Son retour glorieux pour établir lui-même son règne.

"Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui–là est l’antéchrist, qui nie le Père et le Fils" (1 Jean 2:22).
"Tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde" (1 Jean 4:3).
"Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus–Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist" (2 Jean 1:7).

SON POUVOIR

Qu'en est-il exactement aujourd'hui à l'heure où la science permet des exploits spectaculaires dans tous les domaines ? La connaissance se répand de partout, au point qu'en une journée de télévision nous recevons plus d'informations que n'en recevait un français du moyen-âge en une année. Les structures sociales et les mécanismes de l'être humain perdent peu à peu de leurs mystères, pourtant nous recherchons toujours la satisfaction de nos propres désirs et aspirations. Nous sommes toujours aussi peu sûr de nos espérances.
Satan sait très bien que seul Jésus-Christ, la Parole de Dieu incarnée, la vérité faite homme "qui en venant dans le monde éclaire tout homme" (Jean 1:9), peut apporter la réponse à l'humanité souffrante. C'est pour cela qu'il cherche à détruire ou pour le moins à amoindrir l'œuvre de Dieu dans notre vie.

Il se sert pour cela de tout ce que nous mettons consciemment ou non à sa disposition. En premier, c'est notre péché, "car Dieu a renfermé tous les hommes dans le péché afin de faire grâce à tous" (Rom 11:32 ), et que "c'est du cœur que sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies" (Marc 7:21 ). Ensuite c'est notre ignorance, car "seule la révélation des paroles de Dieu éclaire" et "s'il n'y a pas de révélation le peuple est sans frein".
Enfin, ce sont nos cinq sens réprouvés par lesquels il amorce notre convoitise, nous laissant sans force devant nos pulsions et nos fantasmes. Il n'hésite pas à nous rendre dépendant d'objets ou d'images, de rites, de mots, de formules, de lieux, nous égarant par la superstition et la religion, alors que "Dieu veut des adorateurs en esprit et en vérité" (Jean 4:23,24).

Sa connaissance est très grande mais pas illimitée, son pouvoir est réel mais pas créateur, il a besoin de l'être humain pour agir. Il peut suggérer, imiter le bien, il a le pouvoir d'égarer et aveugler ceux qui refusent de se laisser éclairer par la vérité de Dieu. Mais son domaine d'action est clairement défini, il ne peut aller au-delà de ce que Dieu lui permet. Il règne en maître despotique et cruel, sur une armée d'anges déchus, de démons et d'esprits mauvais et méchants.

Ils sont tous dignes de lui, lâches, veules, experts en tromperie de tout genre, capables d'accomplir des prodiges. Ils cherchent à s'insinuer partout dans le corps, l'âme ou l'esprit. Ils agissent par influence, attirance ou possession, afin de faire passer les hommes du stade passif à celui d'esclaves actifs.
Pour cela ils n'hésitent pas à inspirer des pensées et submerger le cœur de sentiments de toutes sortes, exciter les pulsions de n'importe qui, infliger des maladies dans n'importe quelle partie du corps. Ils exercent leur autorité sur tous ceux qui n'acceptent pas le salut offert gracieusement par Dieu.

SES OBJECTIFS

Satan et ses démons ont besoin de la volonté consciente ou inconsciente de leurs victimes, ils se moquent de leur sincérité. Ils s'accommodent très bien de l'ignorance de leurs desseins et même de leur existence. Pour atteindre leurs objectifs, comme notre crédulité et notre ignorance sont sans limite, ils peuvent se dissimuler sous une apparence religieuse ou scientifique et agir derrière des méthodes magiques et surnaturelles.
Inlassables, sournois et lâches, leurs meilleures armes sont le mensonge, le doute, la convoitise et la séduction. Ils les utilisent sans relâche pour égarer, diviser, isoler et corrompre tout individu dans la société et surtout dans la cellule familiale. Hommes, femmes, enfants, sont sans défense devant de tels adversaires. La morale et la religion sont des barrières bien frêles devant leur action et elles ne tardent pas à voler en éclat devant les assauts de ces hordes impures et méchantes.

Ils exercent leur emprise sur tout l'être humain. Dans la Bible, on leur attribue certaines maladies physiques, des maux psychiques et la possession d'être humain. Leur but ultime, est d'entraîner dans la mort avant qu'il y ait eu acceptation du salut en Jésus-Christ.
Afin de rendre dépendant d'une manière ou d'une autre, ils n'hésitent pas à rendre malade pour guérir par la suite, à guérir le corps pour mieux pénétrer l'âme, à communiquer puissance et pouvoir pour mieux posséder. Jouant avec les sentiments et la naïveté complice des crédules qui font appel aux médiums, devins, astrologues et autres magnétiseurs, ils n'hésitent pas à se faire passer pour un défunt, à révéler le passé ou de soi-disant vies antérieures (ils étaient présents, puisqu'ils sont immortels).

Parmi ces gens là, certains possèdent un réel pouvoir médiumnique. Mais, malgré leur désir sincère de faire du bien, ils sont néanmoins victimes eux aussi du père des mensonges. Il est à souligner que la plupart ont pris conscience de leur don particulier, comme le pouvoir de guérir, de communiquer avec les morts, de lire dans le passé ou de prédire l'avenir, après avoir été au "bénéfice" d'un magnétiseur, un médium ou un astrologue etc.
Si ces puissances de ténèbres peuvent communiquer avec nous, Dieu par sa Parole nous met en garde contre cette pratique, Il nous demande de ne pas utiliser les arts magiques et divinatoires. En effet si ces esprits ont une connaissance partielle de l'avenir, celle qui les concerne, ils ne détiennent aucune parcelle de la vérité, car la lumière de la vérité les effraient et les met en fuite.

Ce que Satan fait avec eux, nécessite un intermédiaire humain, un rituel, des formules, du secret et crée une dépendance. Ce que Dieu fait pour ses créatures, il le fait par Jésus-Christ et en pleine lumière, ce n'est pas réservé à quelques uns, mais offert à tous et gratuitement.

LE COMBAT

Cette influence disparaît lorsque quelqu'un se confie en Jésus-Christ et accepte son oeuvre de salut sur la croix, là où "Il a dépouillé les principautés et les pouvoirs, les livrant publiquement en spectacle, triomphant d'elles par la croix". Il n'est pas rare qu'après une conversion, la personne soit délivrée d'influences mauvaises, comme si une malédiction se levait de dessus sa tête.
Mais parfois aussi il est nécessaire d'avoir recours à une aide extérieure. Celle que seule l'Eglise apporte, par des ministères ou des chrétiens mûrs spirituellement et plus affermis dans la foi. Il convient toutefois à ceux-ci de ne pas jouer à "l'exorciste", mais de n'agir que dans le cadre défini par la Bible, de toujours se préparer dans la prière et dans le jeûne afin de laisser à l'Esprit-Saint l'entière direction du combat.

C'est la condition indispensable pour rechercher et recevoir les dons de connaissance, de sagesse et de discernement des esprits, sans lesquels aucune autorité ne peut-être exercée. Avec par dessus tout, l'amour, ce fruit de l'Esprit de Dieu sans lequel, tout chrétien se trouverai totalement désarmé et inefficace.
En effet il convient de ne pas se tromper d'adversaire. Cette "délivrance" exige de celui qui l'exerce, en priorité de l'amour et du respect envers la personne à délivrer (pas de cris, ni de blessures, mais de la douceur et une pudeur discrète). Ensuite, une autorité ferme et intransigeante envers les esprits et les démons (on ne dialogue pas avec eux, on leur ordonne de sortir). Satan n'a pas ce pouvoir, "Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même, comment donc son royaume subsistera-t-il ?" (Mat 12:26), paroles sorties de la bouche même de Jésus-Christ!
Comme ils sont menteurs, il ne faut pas les laisser répandre de calomnies, ils peuvent très bien accuser un chrétien des pires choses ou bien dire qu'ils sont entrés dans cette personne lors d'une rencontre chrétienne ou par l'imposition des mains d'un pasteur ou d'un évangéliste.
Néanmoins il convient de souligner qu'ils peuvent prendre autorité sur quelqu'un qui cherche une bénédiction particulière et qui pour l'obtenir est prêt à se faire imposer les mains par n'importe qui. Cela se voit notamment lors de rencontres où sans contrôle d'un ministère reconnu, n'importe quel "croyant" prie en imposant les mains, fait des promesses de guérison et de délivrance que Dieu ne lui pas demandé de faire.
"Soumettez-vous à Dieu, résistez au diable et il fuira loin de vous".
"Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui, et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable" (1 Jean 3:9,10).
"Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche pas, mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même et le malin ne le touche pas" (1 Jean 5:18 ).
On comprend mieux pourquoi, Satan, cherche à dénaturer le message de l'Evangile, ou empêcher les hommes de le connaître et de l'accepter par la foi.

Pour terminer, regardons un de ses titres, il est appelé Antéchrist, l'étymologie de ce mot signifie "avant Christ". Certains transforme ce mot par antichrist, qui veut dire "contre Christ".
L'apôtre Jean dit "qu'il y a plusieurs antéchrist et que par là nous connaissons que c'est la dernière heure" (1 Jean 2:18).
Si l'on en reste à la définition, tout ce qui vient avant Christ est d'origine satanique.
Même si c'est une hiérarchie humaine, un rituel religieux, un homme ou une femme aussi remarquable que soit ou qu'est été sa vie.
Prenez garde et veillez attentivement à ce que rien ni personne ne vienne se mettre entre vous et Jésus-Christ qui est le seul médiateur entre la grâce de Dieu votre Père céleste et vous faible créature qui soupire après une vie nouvelle faite de joie, de vérité et de pureté. Rappelez-vous qu'il est capable de se transformer en ange de lumière et de manier la Bible bien plus sûrement que n'importe qui. Il a quelques siècles d'avance sur nous.
Mais nous pouvons recevoir l'onction de la part de celui qui est saint, afin qu'elle nous enseigne toute chose, et accepter la Parole de Dieu, Jésus-Christ fait homme, car il est la lumière du monde qui éclaire le cœur de tout homme et qui donne à ceux qui le reçoivent et qui croient en son Nom, le pouvoir de devenir enfant de Dieu.

 

Ghaut de page

Pierre-Antoine ELDIN