CHRIST

Selon l'évangéliste Marc


"Le Fils de l’homme est venu non pour être servi, mais pour servir." Marc 10 : 4-5
- Personne ne peut entrer dans la maison de l’homme fort et piller son bien, s’il n’a auparavant lié cet homme fort, après cela il pillera sa maison." Marc 3 : 27.

Après Matthieu, c’est à Marc que nous poserons cette question capitale, brûlante :

- Marc, que penses-tu du Christ ?"

"Christ est le serviteur de l’Eternel !" Marc 10 : 45
"Christ est le vainqueur des puissances ennemies !" Marc 3 : 27

L’évangéliste Marc nous donnera par le récit des actes miraculeux du Christ (18 récits de miracles) la preuve de sa toute-puissance.

Ses récits palpitants remontent à un témoin oculaire :
Pierre. Ils sont le commentaire détaillé du message de Pierre dans la maison de Corneille :

"Jésus de Nazareth que Dieu a oint d’esprit saint et de puissance allait de lieu en lieu fai¬sant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui." Act. 10 : 38.

1- Admiration pour le Christ

La note dominante du témoignage de Marc ressortant de sa contemplation de la personne divine et pourtant si humaine du Christ est celle de l’admiration.
Quand il parle de son enseignement, il dit :

"On était frappé de son enseignement, car il enseignait comme ayant autorité et non pas comme les scri¬bes." Marc 1 : 22
"Ils furent tous dans l’étonnement de sorte qu’ils se demandaient entre eux :"Qu’est-ce que ceci? Un enseignement nouveau ! Il commande avec autorité même aux esprits impurs et ils lui obéissent !" Marc 1 : 27.
"La multitude qui l’écoutait était dans l’étonnement et disait :"D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui est donnée et comment de tels miracles se font-ils par ses mains ?" Marc 6 : 2

Pour souligner l’effet des paroles et des actes du Christ sur la foule, il écrit :

"Jésus monta auprès d’eux dans la barque. Et le vent s’apaisa. Et ils furent encore plus saisis d’étonne¬ment." dans le plus grand étonnement et disaient :"Il a bien fait toutes choses, il fait entendre les sourds et parler les muets." Marc 6 : 51

Après la tempête apaisée :

"Ils furent saisis d’une grande crainte et se disaient l’un à l’autre :"Qui donc est celui-ci, à qui le vent même et la mer obéissent ?" Marc 4 : 41

Pour montrer la puissance d’attraction qui se dégageait de la personne du Christ, il dit :

"Toute la ville était rassemblée devant la porte." Marc 1: 33
"Sa renommée se répandit aussitôt dans toute la contrée environnante de la Galilée." Marc 1 : 28

Marc nous prouve la légitimité du ministère de ce tout-puissant Sauveur, Libérateur des détresses du corps et de l’âme par les miracles qu'il a accomplit en présence de tous.

2- Les miracles

Les miracles sont destinés à amener les âmes à la foi en les arrachant à l’esclavage de Satan.
Marc dépeint le ministère de Jésus comme une marche triomphale du Jourdain à la montagne de l’Ascen¬sion.
Dés le début de son évangile Marc nous dit que les puissances de destruction sont à l’oeuvre et défen¬dent leur domaine, mais les démons qui s’écrient :

"Qui a-t-il entre toi et moi, Jésus de Nazareth? Tu es venu pour nous per¬dre"Marc 1:24

Malgré qu'ils le conjurent de les laisser en repos sont obligé d'obéir et de fuir car le Saint de Dieu est plus fort qu’eux.
Il y a en Jésus, tel que Marc nous le dépeint, une telle majesté que tout doit se courber devant Lui. C’est un Maître qui parle avec puissance et autorité. C’est comme le Fils du Père que Jésus traverse la vaste maison de son Père. Dans sa toute-puissance de Fils il agit avec une souveraine liberté.
Partout où il rencontre le désordre il remet l’ordre. Les lois de la nature sont les serviteurs de Dieu et quand le Fils commande, elles ont à obéir à la voix du Fils.

3- Les capacités de Christ

- Il dispose avec une liberté parfaite des secrets et des ressources de la nature :
Marc 4 : 36-41. Il apaise la tempête.
Marc 6 : 33-41 ; 8 : 1-9. Il multiplie les pains à deux reprises.
Marc 11: 13-20. Il décrète le dépérissement du figuier.

- Il domine avec une suprématie parfaite sur les. principes morbides agissant dans les corps, et opère des guérisons et des résurrections :
Marc 8 : 22-26. Guérison de cécité.
Marc 7 : 32-35. Guérison de surdité.
Marc 2 : 1-12 ; 3 : 1-6. Guérison de paralysie.
Marc 1 : 40-45. Guérison de lèpre.
Marc 5 : 21-24, 35--—43. Résurrection de la fille de Jaïrus.
- Il domine avec une suprématie parfaite les principes spirituels diaboliques qui assujettissent les âmes et les corps en expulsant les esprits impurs :
Lectures: Marc 1 : 23-26 ; Marc 5 : 2-13 ; Marc 7 : 25-30 Marc 9 : 17-27.

- Il règne avec une souveraineté parfaite sur son corps :
Marc 6 : 47-50. Il marche sur les eaux.
Marc 16 : 6 (cf. Eph. 1: 20) Il passe par la mort et reprend vie par la puissance de Dieu et sa propre puissance.
Marc nous indique la source de puissance et de force surnaturelles nécessaires au Christ pour triompher dans sa lutte de géant contre l’homme fort et nous initie à la

4- La vie de prière du Christ

Il nous montre l’importance que Jésus donnait à la prière.
- Avant de commencer une nouvelle journée :

"Le matin, comme il faisait encore fort obscur, s’étant levé, il sortit et s’en alla dans un lieu écarté et il y priait." Marc 1 : 35
  "Il monta ensuite sur la mon¬tagne pour prier et il passa toute la nuit à prier Dieu et quand le jour fut venu il appela ses disciples et il en choisit douze." Marc 3 : 13 (cf. Lue 6 : 2)

- A l’heure où il fait passer ses disciples par l’épreuve, il est dit

"Jésus obligea ses disciples à entrer dans la barque et à passer avant lui sur l’autre rive.., pendant qu’il renverrait la foule. Après l’avoir renvoyée, il s’en alla sur la montagne pour prier." Marc 6 : 46

- A l’heure solennelle de Gethsémané qui décide du salut du monde, Jésus dit à ses disciples :

"Asseyez-vous ici, jusqu’à ce que j’aie prié..." Marc 14 : 32

Marc met le sceau à son témoignage du Christ tout-puissant, toujours exaucé par le Père (Marc 11 : 24 ; cf. Jean 11: 42) par le témoignage de la mort vaincue par résurection

4- La résurrection de Christ

"Il est ressuscité !" Marc 16 : 6 ; 16 : 14

C’est là la note finale de ce chant d’un héros. Et c’est bien là le digne couronnement de ce témoignage, car dans le mira¬cle de la résurrection sont renfermés tous les autres et par sa résurrection d’entre les morts le Christ a été déclaré Fils de Dieu avec puissance. (Voir Rom. 1 : 4).

Si Christ n’était pas ressuscité nous n’aurions pas d’évan¬gile de Marc, car alors il n’y eut point eu de Pierre pour affirmer avec joie :

"Dieu l’a ressuscité en rompant les liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’elle le retînt en sa puissance." Actes 2 : 24

Conclusion

Ce Christ ressuscité, vainqueur de toutes les puissances ennemies, a-t-il subjugué votre âme? L’a-t-il affranchie, elle aussi, de la puissance du péché et de la mort ? (Rom. 8 : 2).

Ghaut de page

Pierre-Antoine ELDIN