CHRIST

dans l'évangile de Luc


"Le Fils de l’homme est venu pour chercher et sauver ce qui était perdu." Lue 19:10
"Il cherche la brebis perdue jusqu’à ce qu’il l’ait trouvée." Luc 15:4

Lorsque nous lisons Luc on découvre le Christ comme : "Christ le fils de l’homme, le messager de la grâce de Dieu !"

C'est l’envoyé de Dieu, plein de compassion pour la pauvre humanité perdue, qu’Il vient chercher et sauver.
Ayant été "fait péché pour nous, afin que nous devinssions justice de Dieu", il a autorité sur la terre pour pardonner les péchés. Luc 5:24.
Luc dans son étude du Christ, fait ressortir les compassions les plus profondes du cœur de Jésus.
- Ce cœur débordant d’amour pour tous, depuis le peuple élu jusqu’au dernier des païens.
- Ce cœur miséricordieux qui ne désespère jamais de personne, pas même du plus bas tombé des pécheurs.
Voilà ce qui l’a subjugué et qui étonne encore aujourd'hui ceux qui s'approche de Lui en confiance.

"Le Fils de l’homme, dit-il, est venu, non pour perdre les âmes, mais pour les sauver." Luc 9:56


- L'évangile de la joie

Ce Sauveur plein d’amour, dit Luc, nous apporte la joie.

Luc 2:8-14. Le ministère du Fils de l’homme débute par un ciel ouvert et par le chant des anges à la Gloire de Dieu de toute l’armée céleste.
Luc 15:7. Car ces mêmes célestes milices éclatent de joie quand un seul pécheur accepte le salut.
Luc 24:31-35. Car le Ressuscité lui-même change la profonde tristesse des disciples qui pleurent un Sauveur mort, en une joyeuse allégresse par la révélation d’un Sauveur vivant.

Luc 24:52. Après l’Ascension le ministère du Christ se termine sur la note de la joie pour tous les hommes et Lue nous montre le Christ s’adressant à tous les cœurs brisés, liés, opprimés, isolés, à tous ceux qui par leur propre faute ou celle d’autrui gémissent dans leur douleur. A tous il apporte guérison, liberté, lumière, victoire.

Luc 5:29-31. Il s’assied à la table du péager Lévi et supporte patiemment le reproche indigné des propres justes, des pharisiens et des scribes :"Il mange et boit avec les pécheurs."
Luc 7:36-50. Dans la maison du riche pharisien son regard plein de miséricorde et de compassion rencontre une pauvre femme perdue de mœurs, et, voyant sa repentance, Il étend sur elle l’étendard de son amour.

Luc 19:1-10. Dans la maison de l’usurier Zachée il transforme à son contact le cœur de pierre du péager en un cœur débordant d’amour pour Dieu et ses frères.
Luc 9:51-55. Passant par la Samarie où demeurent les ennemis de son peuple, il veut les sauver et non les détruire comme l’eussent désiré ses disciples indignés.

Luc 23:39-43. Il reçoit le brigand repentant et l’emmène avec lui dans le paradis.
Luc 23:33-34. Il prie pour ses meurtriers.

- L'évangile de la grâce :

Offert à tous, accessible à tous; et Luc nous retranscrit les paraboles du Christ traitant de ce grand salut. Nous y voyons l’amour divin cherchant les perdus "jus qu’à ce qu’il les trouve".
Car tous les hommes sont perdus et font l'objet de l'attention de Christ qui veut les sauver Luc 15:3-24,
comme le berger cherche sa brebis perdue,
comme la fiancée qui cherche par la drachme égarée,
comme l’enfant prodigue qui erre loin de la maison du Père.

Dans Luc 14:16-24 nous entendons l’invitation si pressante de la Grâce de Dieu qui invite :

"Venez, car tout est prêt!" v. 17.

Et si les premiers conviés ne répondent pas, le Christ plein d’amour en appelle d’autres :
-les pauvres, les estropiés, les aveugles, car il faut "que son palais soit rempli".

Il y a beaucoup de demeures dans la vaste maison du Père; il y a place pour tous dans sa maison.
Dieu est un Dieu qui invite et qui attend.

"Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé." Romains 5:20

- L'évangile de la croix

Luc, qui nous montre la grandeur de l’amour du Père qui ouvre sa maison à tous ceux qui répondent à l’invitation divine, nous révèle aussi la sainte étroitesse de Dieu quand il s’agit de "l’Eglise du Christ qui est son corps" (Eph. 1:23) et qui doit être rendue conforme à l’image du Fils.
A cette fin le Seigneur éduque ses vrais disciples sur le chemin de la croix.

Luc 14:25-33. Tous cependant ne sont pas capables de suivre ce chemin resserré ; aussi, pour qu’on ne se fasse pas illusion, qu’on ne s’engage pas à la légère, ni dans un enthousiasme passager, Luc 9:57-62.
Le Seigneur engage les hommes à s’asseoir, à calculer la dépense, à évaluer la voie à suivre et la gloire à obtenir, puis à faire librement leur choix.

- L'évangile d’amour fraternel

Luc nous présente encore le Christ éduquant ses disciples non seulement pour le règne avec lui dans l’économie future, mais il le montre les façonnant pour le présent siècle en leur ouvrant toutes grandes les portes de service de l’amour chrétien, leur indiquant les œuvres que "Dieu a préparées pour nous afin que nous les pratiquions" Ephésiens 2:10.
Luc 10:30-37. Le portrait du "bon Samaritain" est signé par ces paroles catégoriques : "Va, et fais de même."

Comment peut-on ouvrir les oreilles quand il est écrit : "Venez, car tout est prêt"
et les fermer, quand Jésus dit : "Va, et fais de même."

Notre cœur ne peut se réjouir de la grâce de Dieu que si, vaincu par l’amour, il aime à son tour. - un évangile de détachement des biens terrestres.
Luc nous fait connaître aussi un Christ qui s’élève avec force contre l’égoïsme humain, qui porte de grands coups à la course à l'argent et qui vient nous dire d’être des économes fidèles "Luc 16:19", et nous demander:"Es-tu riche en Dieu?" (Luc 12:21).

"Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon." Luc 16:13
"Gardez-vous avec soin de toute avarice; car un homme fût-il dans l’abondance, sa vie ne dépend pas de ce qu’il possède." Luc 12:15

Luc 12:20 Comme par exemple l’homme riche avec ses plans de construction pour l’agrandissement de ses greniers et qui n'amasse des trésors que pour lui-même, "Insensé " lui dit le Christ. Luc 18:22-25. Voici le jeune homme riche qui veut hériter de la vie éternelle, mais qui quitte tristement le Seigneur parce qu’il ne peut renoncer à ses richesses.
Luc 16:19-31. Ici, c’est le mauvais riche qui ne se soucie pas du pauvre Lazare à sa porte et qui, dans l’autre monde, voit ses appels à la miséricorde rester sans réponse.
Lue 21:1-4. Là, c’est la pauvre veuve qui met dans le tronc du temple sa dernière petite pièce et dont l’acte généreux est hautement apprécié par le Seigneur.

- L'évangile de la communion avec Dieu

Si le Christ, révélé par Lue, nous appelle d’une part à l’action, d’autre part il nous invite au silence devant Lui. Il nous avertit de ne pas nous perdre dans les activités extérieures, de ne pas oublier le monde intérieur de l’âme, la culture de t la vie cachée avec Christ en Dieu", Colossiens 3:3.
Il nous rappelle par l’exemple de Marie de Béthanie que la communion avec le Maître doit primer le service pour le Maître, puisque là seulement sont les sources d’une vie féconde, Luc 10:38-42.

Selon l’exemple de la vie de prière du Christ, (Lue 4:42 ; 6:12 ; 9:18 ; 9:28 ; 11:1, etc.). "tout disciple accompli devant être comme le Maître", Luc transmettra aux disciples l’enseignement du Christ et ses trois paraboles sur la prière qui fixent nettement quel devra être le caractère de leur prière, quant à eux-mêmes, quant aux autres, quant à l’Ennemi. Dans la parabole du "pharisien et du péager".

Luc 18:9-14, Jésus nous enseigne l’attitude d’humilité que nous devons avoir en tout temps devant Dieu; c’est-à-dire celle du pécheur qui vit par la seule grâce qui lui a été accordée.
Luc 11:5-13. Dans la parabole de "l’ami", Jésus nous enseigne que la prière pour les autres doit porter le caractère d’une prière sacerdotale.

Et puisque, comme cet homme qui reçoit un ami, on ne peut rien donner aux âmes affamées qui viennent à nous, on ne peut que comme lui, recourir à la bonté de notre ami divin pour recevoir de lui du pain de vie pour un monde qui se meurt.
Lue 18:1-8. Dans la parabole du "juge unique", Jésus nous enseigne quel doit être le caractère de notre prière par rapport à l’Ennemi.

La prière doit être persévérante (cf. 1 Pierre 5:8-9).

- L'évangile de l’adoration

Luc nous dépeint le Christ recevant non seulement la requête et l’intercession de ses disciples, mais désirant trouver chez eux cet autre élément de la communion avec Dieu, "l’adoration".
Luc 24:52. Nous dit qu’au jour de l’Ascension, les disciples ayant adoré le Christ s’en retournèrent pleins de joie.
Nous aussi devant cette sublime figure du Christ nous ne pouvons que courber nos fronts et dans une sainte adoration lui dire:

"Tu es digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la louange." Apocalypse. 5:12

Conclusion

Ainsi par le témoignage de Luc nous connaissons un Sauveur qui dans sa grâce s’abaisse jusqu’à nous, qui nous apporte la joie en nous délivrant du péché et de sa puissance, qui nous introduit dans la communion de Dieu, qui nous forme pour son service, qui répand dans nos cœurs l’amour de Dieu et qui fait de nous des êtres transformés à sa divine image. A la seule condition de nous donner à Lui sans réserve.

Ce Christ, Messager de la grâce de Dieu, a-t-il trouvé votre âme? A-t-elle été "liée par lui dans le faisceau des vivants" ? (I Sam. 25:29).

Ghaut de page

Pierre-Antoine ELDIN