Le Christ

Jésus de Nazareth


Qui est le Christ ?

Tout d'abord préciser que Christ signifie "l’Oint", celui qui a l'onction, titre correspondant au nom hébreu Messie, qui désigna d’abord le roi d’Israël, oint d’huile par un prophète au nom de l'Eternel.
Après la mort de Saül, le mot hébreu machiah s’appliqua au fils de David, à l’héritier de la couronne. Ce terme vient des Septante qui l’employèrent spécialement dans Psaume 2:2 et Daniel 9:25.

Lorsque le Nouveau Testament emploie ce titre, il le fait généralement précéder de l’article "le", et désigne le Messie qu’annonce l’Ancien Testament (Matthieu 16:16,20; 26:63 ; Marc 8:29 ; Luc 3:15 ; Jean 1:41).
A travers les siècles la personne du Christ, demeure la grande question que se pose ou devrait se poser tout être humain. Question vitale entre toutes qui devrait primer sur toutes les autres.

En effet, toute créature pensante doit prendre une position vis-à-vis de Lui, car la réponse implique bien plus qu'on puisse l'imaginer. car de la réponse qu’elle lui donnera dépendra, non seulement sa perte ou son salut, mais encore la stérilité ou la fécondité de son œuvre dans ce monde. Christ signifie "oint, celui qui a l'onction".

Pour trouver la réponse à cette question, regardons ce qu'en disent les rédacteurs de la Bible, prophètes, évangélistes et apôtres.
Nous verrons qu’ils ont tous fait de la personne du Christ, le thème central de leur écrits. Même ceux qui ont vécus bien avant lui, sous la première alliance, ont révélé en partie plus ou moins importante la personne et l'œuvre du Christ.

Dans cette série d'études (librement inspirées du livre "aux sources du salut" de Mlle. E. FUCHS - 1931), je vous propose, comme base à une méditation personnelle plus approfondie, de survoler sept auteurs bibliques :

- Esaïe le prophète qu'on peut qualifier "d'évangéliste de la première alliance" tellement il dépeint avec précision "L’élu de Dieu", sa personne et son œuvre dans le plan de dieu pour le salut de l'homme.

- Matthieu qui le décrit comme le Roi du Royaume de Dieu, venu pour accomplir les desseins de Dieu".

- Marc le définit comme "serviteur de l’Eternel venu pour servir et non pour être servi".

- Luc, médecin de formation, s'est appliqué à rechercher la vérité historique et nous fait pénétrer dans les "compassions du Fils de l'homme".

- Jean l'apôtre bien aimé, dans son évangile  nous dévoile "la gloire du Fils de Dieu".

- L'apôtre Paul, à qui Jésus s'est révélé sur le chemin de Damas, nous révèle le Christ glorifié, "chef de l’Eglise", qui, par son Esprit façonne les siens à sa ressemblance.

- L'auteur inconnu de l'épître aux Hébreux, qui dépeint un Christ majestueux, dans la toute puissance du sacerdoce royal.

- L'apocalypse, révélation faites à l'apôtre Jean, nous le dépeint glorieux, revenant en majesté pour établir le royaume éternel de Dieu.

Dans ces hommes, tellement différents par leur origine, leur culture et leur époque, bat le même cœur animé de la même révélation Divine. Ce sont des rayons divins du même soleil de justice qui les éclaire. C’est le même Sauveur venu pour nous sauver qui se révèle à leur intelligence, transcende leur âme. Le même Roi qui les "appele à son royaume et sa gloire". (1Thessaloniciens ch.2 v.12).

Ce portrait du Christ nous met en face d’une vie sans tache, sans ombre, sans dissonance aucune car la vie du Christ est toute d’une pièce comme était la robe sans couture qu’il portait, (Jean ch.19 v.23). Quand on le contemple, il se dégage une puissante attraction irrésistible qui fait que :

"Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit." 2Corinthiens ch.3v.18.
Ghaut de page

Pierre-Antoine ELDIN