L'APOCALYPSE



&Ce livre est le dernier de la Bible, il clos dans un tableau ultime le message que Dieu adresse à l'humanité.
Le sens apocalyptique de chaos final que l'on donne généralement au titre de ce livre, n'exprime pas entièrement son contenu. En grec, Apocalypse signifie Révélation, et comme c'est le Seigneur Jésus-Christ, qui est présenté comme le glorieux ressuscité qui va revenir, il conviendrait donc mieux de nommer ce livre : Révélation de Jésus-Christ.

66 - L'Apocalypse

* Elle a été écrite par l'apôtre Jean, l'évangéliste, vers la fin de sa vie alors qu'il était prisonnier dans l'île de Patmos. Cette révélation lui a été transmise en songe ou en vision par un ange (ch.1. 1). Elle concerne les choses à venir.

* A ce titre, au travers des siècles, elle fut l'objet de diverses interprétations, il en est encore de même de nos jours. Certains de ses passages sont franchement incompréhensibles, mais d'autres nous paraissent évidents si nous en faisons une lecture simple.

Il parait donc sage et prudent de ne s'en tenir qu'aux évidences pour survoler ce livre qui est le seul livre prophétique du Nouveau Testament.

La composition peut s'articuler de la manière suivante :

- Les choses qui sont vues
- qui existent
- qui vont arriver
- qui vont s'infliger
- qui vont s'établir
- qui seront éternelles
: Christ
: L'Eglise
: L'Antéchrist
: Les jugements
: Le règne de Christ
: La nouvelle Jérusalem
: ch. 1
: ch. 2 & 3
: ch. 4 à 6
: ch. 7 à 14
: ch. 15 à 20.6
: ch. 20.7 à 22

* Les Evangiles présentaient Christ comme étant le Sauveur, l'Apocalypse nous le révèle glorieux et triomphant. Les choses qui paraissent obscures dans ce livre, s'éclairent sous un jour différent quand on les regarde à la lumière du ministère parfait de Christ (Hébreux ch. 7.25 - 9.28 - 10.19 à 22)

Ce livre est l'heureuse conclusion du premier livre de la Bible : la Genèse.
Nous y découvrons des promesses merveilleuses concernant ceux qui sont sauvés par grâce (ch. 7.9 à 17 - 19.7 à 10), terribles concernant ceux qui se rebellent contre Dieu (ch. 18.20 à 19.2 - 20.11 à 15).

Mais la promesse la plus extraordinaire pour l'humanité concerne ces choses nouvelles que Dieu dans sa puissance va établir pour l'éternité (ch. 21 et 22) :

  • Une nouvelle terre et des nouveaux cieux,
  • Un nouveau peuple,
  • Une nouvelle Jérusalem,
  • Un nouveau temple,
  • Une nouvelle lumière,
  • Une nouvelle vie...  mais "éternelle"
  • "Voici je fais toutes choses nouvelles. Ces paroles sont véritables"

    (ch. 21.5,6)

    "L'Esprit et l'épouse disent : viens. Que celui qui entend dise : viens"

    (ch. 22.17)

    Ghaut de page

    Pierre-Antoine ELDIN