LES EPITRES DE L'APOTRE PAUL



&Paul est né à Tarse de parents juifs. Comme sa ville était sous dépendance romaine, il avait la double nationalité juive et romaine. Tarse était un grand centre culturel où les pensées grecques, juives et romaines se côtoyaient.
Il fut enseigné dans la religion d'Abraham au pied du plus grand docteur de la Loi de son époque, Gamaliel. Zélé et fervent, son avenir semblait tout tracé. Il avait tout pour devenir un très grand souverain sacrificateur. Mais Dieu dans sa prescience et sagesse, en avait décidé autrement.

Sur le chemin de Damas, Jésus-Christ le rencontre. Il se convertit et mit tout son savoir et son zèle au service de ce Jésus qu'il persécutait auparavant. Il regarda même tout cela comme une perte à cause de l'excellence de la connaissance de Christ (Philippiens ch. 3.8).

Si Adam est l'exemple de l'homme créé parfait et qui chuta, Jésus est l'exemple de l'homme parfait qui n'a pas chuté, Paul lui est l'exemple de l'homme pécheur devenant parfait par la grâce de Dieu et la puissance de l'Evangile.


45- L'épitre aux Romains

* Ecrite sous Tertius (ch.16.22) vers 60 de notre ère, Paul annonce son intention de rendre visite à cette Eglise, dont on ne sait pas qui est à son origine, (peut-être des juifs fuyants la persécution de Jérusalem). Paul veut parler de la grâce et du salut dont il a eu la révélation.

* L'épître se divise en deux parties distinctes :

La doctrine :
- Péché - grâce - salut - foi - amour - justification
: ch. 1 à 11

La pratique :
- humilité - fidélité - tolérance - espérance
: ch.12 à 16

* Le message de cette lettre est le véritable fondement de la vie chrétienne équilibrée. Le salut n'est pas le résultat des œuvres, mais il est déjà acquis par la mort de Christ à la croix pour tous ceux qui l'acceptent par la foi.

Dans ces lignes est révélé le plan parfait de Dieu face à l'état sans issue de l'humanité. Sa condition est dévoilée (ch. 1.18 à 32) et son avenir sans Dieu démontré (ch. 2.1 à 16) où tout espoir est exclu (ch. 2. 8,9).

Mais la miséricorde de Dieu est aussi révélée (ch. 3.21 à 26), de laquelle Il n'exclue aucun homme (ch. 3.27 à 30 - 5.18 - 11.32).

Ce salut est très clairement expliqué dans toute sa plénitude :

Son auteur
Le moyen de l'acquérir
Son étendue
Sa dimension
- Le sang de Christ
- La foi
- La perfection
- La liberté
: ch.3.24,25
: ch.5.1
: ch.8.28 à 39
: ch.7.1 à 6

On y trouve aussi un riche enseignement sur de nombreux points de la doctrine chrétienne :

- Le péché (ch. 1.21 à 28 - 3.10 - 5.12 à 21 ...)
- La grâce (ch. 5.15 - 6.23 )
- Le chemin de la liberté (ch. 5 à ch. 7)
- L'œuvre de l'Esprit Saint (ch. 8.)
- La loi divine (ch. 7.14 à 25)
- La prédestination (ch. 8. 28 à 30)
- La justification (ch. 8. 31 à 34)
- L'élection d'Israël (ch. 9 à 11)
- La vie chrétienne (ch. 12)
- La dimension sociale (ch. 13)
- La tolérance et le jugement (ch. 14)
- L'espérance du chrétien (ch. 15).

46 - La 1ère épître aux Corinthiens
47 - La 2ème épître aux Corinthiens

* Corinthe, métropole moderne, riche, cultivée, s'honorait de ses universités et de ses arts. Le luxe, la dissipation et l'immoralité étaient coutumes journalières. Les Corinthiens passaient leur temps en discours et en tournois, ils s'adonnaient au plaisir et à la luxure. De nombreux étrangers étaient attirés par cette manière de vivre.

Dans le livre des Actes au ch.18, nous découvrons de quelle manière l'Evangile pénétra dans cette ville corrompue. Paul fabriquant des tentes pour subvenir à ses propres besoins, y vint pour poser les fondements de la vérité biblique. Mais en pleine croissance, l'Eglise, splendide joyau de l'œuvre du ministère apostolique de Paul, influencée par la ville, était en train de faire faillite.

L'Eglise au lieu de pénétrer la ville, avait laissé la ville l'envahir. La division et la perversité faisaient leur apparition chez les chrétiens eux-mêmes. La décence, le mariage et même les dons spirituels étaient l'objet de discussions. L'Eglise envoya une lettre à Paul pour lui exposer les problèmes générés par cette situation. Les 2 lettres adressées aux Corinthiens ont été écrites pour répondre à cette requête (1 Corinthiens ch. 7.1).

* Le but de la 1ère épître est précisé au ch.4.14. Le plan s'établit comme suit :

Introduction
- Les divisions dans l'Eglise et le remède
- Les désordres moraux et la réponse
- Les difficultés doctrinales et l'enseignement
- L'avenir glorieux de l'Eglise
Conclusion et salutations
: ch. 1 à 1.9
: ch. 1.10 à 4
: ch. 5 à 6
: ch. 7 à 14
: ch. 15
: ch. 16

* Dans sa 2ème épître, Paul témoigne du vrai ministère. Elle peut être articulée ainsi :

Le ministère de Paul par celui de l'Esprit (puissance et faiblesse)
L'Assemblée locale dans l'Eglise universelle (libéralité)
Prééminence du ministère apostolique (autorité)
: ch. 1 à 7
: ch. 8 à 9
: ch. 10 à 13

* Dans ces livres, de nombreux points de doctrine sont abordés pour l'édification de l'Eglise.

Dans la 1ère épître de manière pratique :

- pour régler la vie sociale du croyant (ch. 6)
- sur le mensonge (ch. 7), sur les idoles (ch. 8), sur la tentation (ch. 10),
- sur la conduite du culte (ch. 11), les neuf dons de l'Esprit (ch. 12.14),
- sur l'amour (ch. 13) et la résurrection (ch. 15).

Mais aussi comme dans la 2ème épître :

- sur l'étendue du ministère de l'Esprit, de l'Eglise, du chrétien (ch. 3)
- et aussi du serviteur (ch. 10 & 11).

Véritable manuel de "savoir vivre dans l'Eglise", ces deux épîtres sont utiles pour enseigner ceux qui désirent une vie équilibrée et harmonieuse entre chrétiens, dans une relation spirituelle et une communion fraternelle enrichissante (1 Cor. ch. 10.23) :

"Tout est permis, mais tout n'est pas utile; tout est permis, mais tout n'édifie pas.
Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d'autrui".

48 - L'épître aux Galates

* Si les Corinthiens étaient pervertis moralement, les Galates eux, se laissaient détourner de l'Evangile par de faux docteurs, qui prétendaient que la FOI seule, ne suffisait pas, mais que l'observation de la LOI et en particulier la circoncision était indispensable au SALUT.

* Ecrite en l'an 57 de la main même de Paul (ch. 6.11), cette épître se divise en 3 parties :

L'autorité du ministère
Prééminence de la Foi sur la Loi
Opposition de l'Esprit et de la nature humaine
: ch. 1 et 2
: ch. 3 et 4
: ch. 5 et 6

* Lettre de liberté; Paul y atteste la puissance de la croix pour la délivrance du péché (ch. 1.4 - 2.16 - 3.22) de la malédiction de la loi (ch. 3.13) de l'égoïsme (ch. 2.20 - 5.24), du monde (ch. 6.14).

Il met en évidence les bénédictions obtenues par la Foi : l'adoption (ch. 4.4,7), le Saint-Esprit (ch. 3.14), et le fruit de l'Esprit (ch. 5.22,25), ainsi que l'opposition flagrante entre la volonté de l'Esprit et la volonté de l'homme (ch. 5.16 à 18).
Il est intéressant de noter que ce fruit comporte neuf parties, qu'il est au singulier et non au pluriel, comme les couleurs d'une unique lumière à travers un diamant finement taillé.

Relevons aussi qu'il y a 9 dons (1 Corinthiens ch. 12.8 à 10) et 9 béatitudes (Matthieu ch. 6.3 à 12).


49 - L'épître aux Ephésiens

* Le livre de Josué nous fait pénétrer dans le pays promis, ce livre, écrit par Paul prisonnier à Rome vers l'an 64, nous fait pénétrer dans le sens profond du SALUT, dans la position privilégiée du chrétien en Christ.

Il peut être résumé en 3 versets, qui dépeignent les 3 positions du croyant :

Etre assis en Christ dans les lieux célestes.
Marcher d'une manière digne de la vocation adressée.
Tenir ferme contre les ruses du diable.
: ch. 2. 6
: ch. 4.1
: ch. 6.11

* Le plan de ce livre est très clair :

Notre privilège en Christ (ch. 2.8)
Notre attitude devant Dieu (ch. 4.30)
Notre vie devant tous (ch. 5.8)
: ch. 1 à 3
: ch. 4 à 5.2
: ch. 5.3 à 6

* Il y a une progression tellement logique dans ces chapitres, que l'on peut très bien s'imaginer en train de pénétrer dans le palais de Dieu :

1- L'antichambre avec ses accueillantes bénédictions.
2- La salle d'audience où nous sommes reçus par Dieu lui-même.
3- La salle du trône où siège l'immense amour de Christ.
4- La salle du trésor où Dieu nous revêt d'une nouvelle nature.
5- La salle du conseil où nous recevons les directives pour notre vie.
6- La salle d'arme où nous recevons l'armure de Dieu.
: ch . 1.3
: ch . 2. 18
: ch . 3. 18,19
: ch . 4.24
: ch . 5.2 à 21
: ch . 6.11 à 18

Et tout cela vient de la grâce de Dieu (ch. 2.8) :

"Car c'est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi.
Cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.
Ce n'est point par les œuvres afin que personne ne se glorifie"

50 - L'épître aux Philippiens

* Cette Eglise est le résultat d'une vision (Actes ch. 16.9). Alors que l'apôtre Paul est prisonnier à Rome, elle avait pourvu à ses besoins par des dons (ch. 4.18). Elle ne semblait pas avoir de problèmes particuliers, mais il pressent les dangers qui guettent une assemblée qui avance. Il pourvoit simplement à leur croissance spirituelle (ch. 1.9).

* Les 4 chapitres nous parlent de 4 aspects de Christ dans la vie du chrétien :

ch. 1 :
ch. 2 :
ch. 3 :
ch. 4 :
 Christ est la source de la vie
 Christ est le modèle à reproduire
 Christ est le but et l'objectif du chrétien
Christ est suffisant pour tout

* Le sujet de l'épître est l'expérience de la vie chrétienne, elle s'adresse à ceux qui marchent avec Christ. Il n'est pas fait mention d'erreur doctrinale ou de déséquilibre moral à corriger. Paul vise leur maturité en toute connaissance et en pleine intelligence pour le discernement des choses les meilleures (ch. 1.9 à 11).


51 - L'épître aux Colossiens

* De style et d'époque identique à celle des Ephésiens, elle en diffère par le contenu. Une hérésie avait fait son apparition dans l'Eglise de Colosse.

Les jeunes convertis mal affermis, rendaient un culte aux anges (ch. 2.18) et observaient un strict rituel (ch. 2.16, 20 à 23). Paul s'attache à leur dépeindre la plénitude de l'œuvre de Christ dans leur vie (ch. 1.19)

* La clef de l'épître est au ch. 2.10, situant Christ dans son Eglise.

Le plan s'en établit comme suit :

Jésus-Christ, sa personne et son œuvre
L'Eglise, sa position et sa responsabilité
Le chrétien, sa vie et ses devoirs
: ch. 1 à 2.3
: ch. 2.4 à 3.4
: ch. 3.5 à 7

* Dieu a donné à Christ, la prééminence sur tout chose et sur tous. La vie du chrétien est cachée en Christ (ch. 3.3) en qui habite corporellement toute la plénitude de la divinité (ch. 2.9) :

Jésus-Christ :





- Image du Dieu invisible
- Créateur avec Dieu (ch. 1.16)
- Prééminent en toute chose (ch. 1.18)
- Réconciliant tout avec Dieu (ch. 1.20)
- Triomphateur absolu par la mort sur la croix (ch. 2.14)
- Glorifiant l'Eglise (ch. 3.4)

Dans toutes les directions : Enracinés en Jésus, fondés et inébranlables dans la foi (ch. 1.23), aspirant aux choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu (ch. 3.1), se supportant les uns les autres dans un pardon réciproque (ch. 3.13), se conduisant avec sagesse envers ceux du dehors (ch. 4.5) entièrement soumis à la volonté de Dieu (ch. 4.12).


52 - La 1ère épître aux Thessaloniciens
53 - La 2ème épître aux Thessaloniciens

* A cause des persécutions (Actes ch. 17.10), Paul a été obligé d'écourter sa présence au sein de cette Eglise qu'il venait de créer. Il l'avait confiée à Timothée (1 Thessaloniciens ch. 3.6), ressentait le besoin de les encourager et de les instruire. Ce sont les plus anciens écrits conservés par Paul.

Quelle espérance y est décrite : Jésus revient Paul y fait référence 20 fois dans ces 2 lettres. Il termine chaque chapitre par une citation directe à cette glorieuse attente, quand ce n'est pas le sujet principal d'un chapitre.

* Dans sa 1ère lettre, il expose les vérités fondamentales de la foi, il exhorte à la sainteté et réconforte ceux qui se sont affaiblis. A chaque chapitre, il apporte un enseignement précis :

- L'assemblée modèle
- Le serviteur modèle
- Le frère modèle
- La conduite modèle
- La vie modèle
: ch. 1
: ch. 2
: ch. 3
: ch. 4
: ch. 5

* Dans la 2ème lettre, écrite peu de temps après, Paul corrige certaines fausses interprétations faites à la lecture de la 1ère. Le sujet principal en est le retour de Christ et le plan s'établit ainsi :

- Paroles de consolation
- L'avènement de Christ
- Exhortations diverses
: ch. 1
: ch. 2 à 2.12
: ch. 2.13 à 3

* L'Evangile n'est pas seulement spirituel, il concerne tout l'être : le corps, l'âme et l'esprit (1 Thes . ch. 5.23). Il n'est pas seulement temporel, Il est éternel, la mort est vaincue (1 Thes . ch. 4.16).

Si la première venue de Christ est passée inaperçue et a laissé dans le doute les philosophes et religieux de l'époque, la seconde venue du Seigneur sera glorieuse et surprendra le monde comme un voleur (1 Thes . ch. 5.2).

C'est une grande consolation que de savoir que même si nos corps mortels connaissent le froid du tombeau, à un signal donné, à la voix d'un archange et au son de la trompette de Dieu, nous ressusciterons(1 Thes. ch. 4.16).

C'est la concrétisation de la volonté de Dieu pour l'humanité (1 Thes. ch. 5.9) :

Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du SALUT par notre Seigneur Jésus-Christ

Dans la 2ème épître, nous découvrons aussi que si le Seigneur tarde à revenir cela nous donne l'occasion :

- De s'affermir (ch. 2.15), dans une vie équilibrée et sage (ch. 3.6 à 14).
- D'évangéliser le monde (ch. 3.1), en attendant patiemment sa venue (ch. 3.5).
- De prier (ch. 3.1,2), sans se lasser de faire le bien (ch. 3.13).
- Dans l'attente du retour de Jésus-Christ, la glorieuse espérance des chrétiens (2 Thes. ch. 1. 10) :

"Lorsqu'il viendra pour être, en ce jour là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru."

Ghaut de page

Pierre-Antoine ELDIN